credit perso, conso, immo

Rachat de FICP



L'inscription sur le Fichier des Incidents de Remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) n'empêche pas la mise en place d'une opération de rachat de crédit surtout si l'incident résulte d'une situation difficile passagère.

Le FICP est un fichier géré par la Banque de France. Il a vu le jour pour prévenir et traiter les difficultés des particuliers proches d'une situation de surendettement.

L'inscription d'un particulier sur le FICP n’interdit aucunement à une banque d’octroyer un crédit. Seules les banques et les organismes financiers ont accès à ce fichier confidentiel qui centralise les incidents de remboursement des crédits immobiliers, des prêts personnels, des crédits permanents ou encore des découverts bancaires.

Comment ça marche ?

L'inscription sur le FICP intervient quand un particulier ne peut payer 2 mensualités consécutives d'un crédit ou lorsque le montant de l’échéance demeure impayé plus de 60 jours dans le cas d'un découvert bancaire. Lorsqu'un dossier de rachat de crédit est engagé, les banques sollicitées vont allées vérifier sur le FICP la situation du particulier.

Si elles jugent que l'incident est ponctuel suite à un divorce, une période de chômage... les banques peuvent décider d'accepter le risque de racheter les crédits en cours. Pour multiplier les chances de réussite, le dossier monté par le particulier doit être réalisé de bonne foi.

Les banques apprécient en effet que toutes les difficultés rencontrées par le particulier soient mises cartes sur table. Le particulier bénéficie ainsi d'un a priori positif puisqu'en sollicitant une solution de rachat de crédit, il montre du même coup sa volonté de sortir de l'ornière.

Une fois qu'une banque accepte, la procédure est identique aux autres situations. Une offre préalable globale est proposée au client qui englobe le rachat des crédits en cours, le montant des intérêts, les éventuelles assurances et la commission rétrocédée au courtier en rachat de crédit.

Tous les crédits sont ainsi globalisés en une seule et unique échéance d'un montant abaissé jusqu'à 60%.

Le saviez-vous ?

Ëtre fiché au FICP n'a rien à voir avec le fait d'être interdit bancaire ! En effet, le FICP ne recense que les incidents de remboursements de crédits.

Le fichier des « interdits bancaires » qui est en fait le Fichier Central des Chèques ou cartes de paiement (FCC) centralise lui l'émission de chèques ou cartes sans provision. Pour les personnes inscrites sur ce second fichier le rachat de crédit est totalement impossible.