credit perso, conso, immo

Les placements bancaires



Les placements bancaires permettent de faire fructifier un capital dans la perspective d'un achat immobilier ou en prévision de la retraite. De nombreux produits sont sur le marché avec chacun des avantages et des inconvénients à connaître.

Dans le secteur de l'épargne, trois principaux types de produits bancaires co-existent. Les premiers regroupés sous le terme génériques de produits « règlementés » sont ultra sûrs puisque leurs taux d'intérêt sont garantis par l'Etat.

Parmi ces placements, on désigne notamment le fameux Livret A, le Livret Bleu, le Livret Jeune ou encore le Livret de Développement Durable (LDD ex Codevi), le Livret d'Epargne Populaire (LEP).

Tous sont indexés sur le taux d'intérêt du Livret A, révisé deux fois par an. Les intérêts sont calculés par quinzaine et servis en début d'année. Tous ces produits sont des placements dits de trésorerie ce qui implique que l'argent placé est disponible à tout moment.

En marge des produits règlementés, deux placements particuliers ont un statut à part. Il s'agit du Plan d'Epargne Logement (PEL) et du Compte Epargne Logement (CEL). Ces deux placements dédiés à l'épargne en vue d'un achat immobilier sont fortement encadrés par l'Etat.

Si le CEL est de prime abord un placement règlementé du point de vue du calcul des intérêts (basés sur le livret A), il s'en distingue par le fait qu'il ouvre droit à un prêt à taux avantageux dans le cadre d'un achat immobilier ou de travaux dans la maison.

Le CEL offre une grande souplesse d'utilisation comme les produits règlementés mais il doit être conservé 18 mois au minimum pour prétendre à un crédit à taux réduit. Le PEL quant à lui est encore plus spécifique puisque le calcul du crédit immobilier à taux réduit se base sur le montant des intérêts perçus pendant toute la durée de l'épargne.

L'autre catégorie de placements bancaires comprend logiquement les produits non règlementés. Parmi ceux-ci, on note notamment le PEA, le PERP ou encore le PERCO.

Ces produits ont des rendements contrastés puisqu'ils ne sont pas alignés sur le taux du Livret A mais sur les performances de la bourse. Les liquidités sont de plus bloquées pendant toute la durée de l'épargne.