credit perso, conso, immo

L'assurance vie



L'assurance vie est le placement défiscalisant préféré des Français à juste titre. Elle permet de faire fructifier son argent sans payer d'impôts sur les plus-values et lors d'un décès, elle peut être transmise hors succession à des bénéficiaires désignés.

L'assurance vie répond à plusieurs besoins de la vie courante. Un contrat d'assurance vie permet en effet d'épargner (en prévision de la retraite notamment) avec un reversement des dividendes sous la forme de rente ou de capital.

Il permet aussi de placer son argent en prévoyance. En cas de décès, les proches bénéficient d'un capital permettant de faire face à une baisse de revenus et aux frais d'obsèques hors frais de succession.

Plusieurs types de contrats

Il existe plusieurs types de contrat d'assurance vie. Le plus courant est l'assurance vie stricte qui se caractérise par le versement d'une rente ou d'un capital lorsque le contrat arrive à échéance. Ce type de contrat est utilisé principalement en prévision de la retraite.

En cas de décès, le capital est perdu sauf si le contrat est assorti d’une contre-assurance. L'assurance décès est le second type de contrat possible. Il est souscrit dans une optique successorale et permet lors du décès du souscripteur de garantir l'un (ou plusieurs) de ses proches d'une baisse de revenus.

Le capital est versé aux bénéficiaires hors frais de succession. Le troisième et dernier type de contrat est l'assurance vie et décès. C'est un mixte des deux autres. En cas de vie, l'assuré peut prétendre au versement d'un capital ou d'une rente. En cas de décès de l’assuré avant une date déterminée, l’épargne constituée est versée au(x) bénéficiaire(s) désignés.

Contrats en euros ou multisupports

Deux principales catégories de contrats sont possibles pour les trois types décrits précédemment.

Le contrat en Euros est un contrat sans risques, sans limitation de plafond, rémunéré entre 3 et 5% selon les années. Le contrat multisupports est lui plus risqué pour l'investisseur puisqu'il se compose en partie de SICAV aux rendements fluctuants.

Généralement, ce type de contrat est plus rémunérateur puisque plus risqué. Dans les deux cas, les contrats sont transmis hors succession en cas de décès de l'assuré.

Le taux d’imposition applicable sur les intérêts se réduit au fur et à mesure que le contrat vieillit et bénéficie d'un abattement annuel de 4 600 euros pour une personne seule ou 9 200 euros pour un couple.

Les plus : Un bon moyen de préparer sa retraite ou sa succession hors impôt.

Les moins : Les fonds sont bloqués pendant toute la durée du contrat.