credit perso, conso, immo

investir dans l'Art



L'art au sens large est un placement particulièrement avantageux fiscalement puisque les oeuvres d'art ne rentrent pas dans le calcul de l'ISF et sont soumises à une décote des plus values.

Pour diversifier son patrimoine et échapper à l'impôt, le placement dans l'art est assurément l'une des meilleures solutions. En effet, les œuvres d'art sont exonérées d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Quand le patrimoine est à la limite de 720 000 Euros, l'investissement dans une oeuvre d'art permet ainsi de diversifier les placements sans dépasser le plafond et du même coup, échapper à l'ISF.

Le deuxième avantage d'un investissement dans l'art est que l'oeuvre achetée bénéficie d'une décôte des plus values. Ainsi, passé 12 ans l'achat d'une oeuvre d'art est exonéré de plus-value par le jeu de l'abattement de 10% consenti chaque année au delà de deux années de détention.

Quelles oeuvres ?

Sous le terme générique d'oeuvre d'art on pense immédiatement aux tableaux de maîtres ou aux sculptures contemporaines, mais en fait les avantages fiscaux dépassent largement le cercle restreint des objets de grands prix !

Sont considérés comme objets d'art tout bibelot de prix et objets d'antiquité (vase Ming, porcelaine de Sèvres...), les meubles de style classés, les tapisseries anciennes ou contemporaines, les peintures et les sculptures classiques ou design.

Outre les avantages fiscaux, l'achat peut ainsi devenir un vrai plaisir sans beaucoup de restrictions quant au style. L'achat doit se faire sur facture pour bénéficier de la décote sur la plus value. Il est recommandé avant d'acheter de faire appel à un expert qui pourra fixer un prix fiable en fonction d'une cote officielle.

Pour les oeuvres contemporaines, le pari est plus risqué puisque l'artiste choisi peut s'avérer une valeur montante lors de l'achat puis voir sa cote s'écrouler par la suite.

Les plus : Exonération totale d'ISF.

Les moins : Détention au minimum pendant 12 ans.